« Ce serait l’aboutissement de 2 ans de travail » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

« Ce serait l’aboutissement de 2 ans de travail »

Ce dimanche (coup d’envoi à midi à Grammont), l’équipe réserve féminine du MHSC va disputer le barrage retour d’accession à la D3 face à Bastia. Zoom sur cette rencontre décisive avec le coach Jean-Pascal Beaufreton et son adjoint / préparateur physique, Olivier Bernal

 

Le match aller (1-1)

Jean Pascal BEAUFRETON : Ce match aller a été une découverte pour pas mal de filles du groupe. Certaines d’entre elles jouaient pour la première fois un match en dehors de la Région Occitanie. Vivre cette expérience-là, en Corse, pour un match important, c’était une très bonne expérience pour le groupe. C’est le genre de match qui te permet de sortir de la routine et de franchir un cap. Concernant le résultat en lui-même (1-1, but de Laëtitia Tonazzi pour Bastia et de Lilou Guillem pour le MHSC), nous sommes sortis de ce match avec une grosse déception. Je ne sais pas si c’est l’enjeu, la peur d’évoluer à l’extérieur dans un contexte différent de d’habitude, ou de rencontrer des joueuses qui, pour certaines d’entre elles, ont l’expérience de la D1 mais nous n’avons pas su mettre totalement en place notre jeu. Nous sommes vraiment tombés sur un football d’adultes là où, jusqu’à maintenant, nous n’avons plus eu affaire à un football de jeunes. Je pense que ce match aller va leur servir, pour leur avenir, mais aussi pour ce match retour que nous attendons avec impatience. C’est important pour le club et les joueuses d’aller en D3 car, passer d’un niveau régional à national, c’est quand même autre chose.

Olivier BERNAL : Cette équipe bastiaise a une colonne vertébrale très expérimenté et c’était un match avec beaucoup d’intensité où notre groupe a su répondre présent. Cette frustration liée au score final est évidente parce que nous avons eu les occasions pour remporter cette rencontre et nous n’avons pas su les concrétiser. On s’est mis en difficulté sur certains détails. On savait que les erreurs pouvaient nous coûter cher et ça a été le cas. Malgré tout, cette rencontre a été riche d’enseignements. Elle nous a confrontés à des joueuses plus aguerries ; nous avons dû contourner un bloc assez dense, donc c’était enrichissant pour le groupe. Désormais, il faut trouver les solutions collectivement, notamment sans ballon pour les déséquilibrer plus souvent. On aborde ce match retour en faisant confiance à notre groupe et en s’appuyant sur le travail qui a été réalisé pendant deux ans. Au-delà de l’aspect physique, à ce moment-là de la saison, l’aspect mental et la concentration sont des éléments très importants. Nous sommes impatients d’arriver à dimanche et nous savons que les joueuses ont l’état d’esprit et les qualités pour faire un gros match.

Le groupe R1 du MHSC

Olivier : Pour reprendre une expression que Jean-Pascal a parfois utilisé dans ses causeries, ce groupe a un gros cœur. Cela résume bien les qualités que les filles ont su nous montrer durant ces deux saisons à travers la rigueur qu’on leur impose pour pouvoir arriver au haut niveau. En évoquant cette rigueur, je pense au contexte de la charge d’entraînement et de la charge scolaire. Beaucoup de choses ont été mises en place et les filles ont toujours répondu présentes avec beaucoup d’assiduité, de volonté et sans tricher. Elles se sont investies au maximum. Ce groupe a toujours été sérieux dans le travail, tout en ayant ce brin de folie qui leur permet de bien vivre ensemble et de rigoler. Ces moments de détente et de joie sont aussi l’une des clés de notre réussite. Il faut vraiment les féliciter pour cela et je pense qu’elles mériteraient de valider leur travail par une accession dimanche contre cette équipe de Bastia. Ce serait une belle récompense aussi que le public vienne nombreux pour les soutenir, tout simplement parce qu’elles le méritent au vu de leur investissement.

Jean-Pascal : c’est un groupe très solidaire et très investi dans le projet, d’autant que ça n’a pas été facile pour les joueuses. Quoi qu’il arrive dimanche, je voudrai les féliciter du chemin que nous avons parcouru ensemble, y compris dans des moments difficiles. J’espère pour elles que ce barrage retour sera l’aboutissement et l’apothéose de tout le travail qu’elles ont fourni durant deux ans. Je n’oublie pas non plus le club qui a investi dans cette équipe réserve. C’est un projet club et, si nous obtenons cette montée, je serais très fier d’avoir su, avec Olivier (Bernal), réaliser ce challenge. J’ai hâte d’y être. J’ai vécu une super expérience avec cette équipe réserve du MHSC durant 2 saisons. Je ne connaissais pas le monde du football féminin, même si je le suivais parce que j’aime énormément le foot, et je trouve vraiment que les filles méritent qu’on s’occupe d’elles. Quand on voit l’investissement et le travail qu’elles fournissent, c’est assez impressionnant. Le football féminin est un bon football. Ça m’a aussi permis de découvrir Olivier que j’apprécie beaucoup.

Le binôme Beaufreton - Bernal

Jean-Pascal : Chacun a su trouver sa place au fil du temps et j’espère qu’Olivier a pu s’exprimer du mieux possible à mes côtés et surtout comme il le voulait. Il m’a appris énormément de choses aussi, que ce soit dans la gestion du groupe, l’entraînement, dans sa vision ou dans l’organisation… et j’espère que ça a été réciproque. Que ce soit pour les thèmes des entraînements, les exercices, on en discutait quotidiennement. Parfois il prenait la main, parfois c’est moi qui la prenait, mais c’était très enrichissant des deux côtés et je pense que c’est ce qui a fait notre force. La seule chose qui est sûre, c’est que c’est toujours lui qui s’occupait de l’aspect informatique (sourire). Plus sérieusement, notre objectif a toujours été la progression des joueuses, pour leur bien et le bien du club. Il nous a fallu une grosse faculté d’adaptation tout au long de cette aventure, mais que ce soit en passant par la porte par la fenêtre, ce match de dimanche il faut le gagner. Tout le monde, que ce soit le staff ou les joueuses, est focalisé vers cet objectif. J’espère que ce sera le bouquet final.

Olivier : le mot principal pour définir notre relation est l’échange. Quand on travaille avec un coach, on se doit d’être loyal envers lui, de travailler pour lui et c’est ce que j’ai essayé de faire tout au long de cette aventure en commun. J’ai un côté un peu têtu mais il a su se montrer patient (sourire). Plus sérieusement, la rencontre avec Jean-Pascal m’a permis de canaliser mes idées. Ça été un vrai plaisir de travailler avec lui pendant deux ans parce que nous étions dans l’échange que ce soit sur l’aspect football ou organisationnel ; que ce soit au niveau du sportif ou de la gestion de groupe. Ça été d’une très grande richesse pour moi car ‘’JP’’ a accumulé beaucoup d’expérience au cours de sa carrière et il a eu la bienveillance de me la partager et de m’en faire profiter pour me permettre de grandir . J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui.

Leur message aux joueuses et au public

Jean-Pascal : Aux joueuses, je leur dirai simplement que cette rencontre est la récompense de deux ans travail qu’elles méritent d’être-là parce qu’elles sont allées chercher cette finale. Nous allons tout donner ensemble pour conclure cette saison de la plus belle des manières. Concernant le public, je dirai simplement : « soyez-là parce que ces filles le méritent car elles n’ont rien lâché jusque-là. Ce sont des jeunes filles qui méritent votre soutien. »

Olivier : Il devrait y avoir pas mal de proches et de familles des joueuses dans les tribunes. Ces personnes ont conscience de l’importance de cette rencontre et j’espère que ça ira bien au-delà de ce périmètre là et que beaucoup de personnes de l’extérieur viendront découvrir cette équipe montpelliéraine et la soutenir pour l’aider à atteindre ses objectifs. Concernant les joueuses, elles représentent un club, ses valeurs, leurs valeurs et je leur dirai simplement de se lâcher, qu’elles prennent du plaisir en jouant et qu’elles ne se mettent pas de pression inutile. Au-delà de la rigueur, de la concentration et du respect des consignes qui sont des éléments incompressibles quand on dispute un tel match, il doit y avoir un certain plaisir de jouer ensemble. Ce match est la concrétisation de deux années travail assez intenses et assez rudes et on doit le concrétiser en enlevant les freins, en emmenant le public avec nous et en allant tous ensemble chercher ce titre

A lire également

12mai2024

Info Club

QUAND ET Où ?La campagne d’abonnement 2024/2025 se déroulera à partir du mardi 18 juinAu Club House du Centre d’entraînement Bernard-Gasset Diadora Utility  (Grammont).Sur la billetterie en ligne du club iciINFOS PRATIQUESLes
Lire la suite

10juin2024

Info Club

A chiffre exceptionnel, logo exceptionnel. Durant la saison 2024-2025, le MHSC fêtera son 50ème anniversaire.A cette occasion, le Président Laurent Nicollin est heureux de vous présenter le logo spécial qui ornera nos teneus officielles tout au long
Lire la suite

Jeunes

Samedi après-midi, les U15 du MHSC ont remporté la Coupe Occitanie en s’imposant aux tirs au but face à Canet-Roussillon (2-2 à la fin du temps règlementaire). Retour sur un succès qui vient clore une saison ponctuée du doublé coupe-
Lire la suite