Arnaud Nordin, le Facteur X | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Arnaud Nordin, le Facteur X

Longtemps considéré comme un grand espoir du foot français, l’attaquant montpelliérain (25 ans), peinait à confirmer son potentiel sur la durée. Etincelant depuis plusieurs semaines, il s’affirme désormais comme une des clés montpelliéraines dans la course au maintien 

SA SAISON PERSONNELLE

Décisif à 19 reprises depuis le début de la saison dernière en Ligue 1 avec 14 buts et 5 passes décisives au compteur (seul Téji Savanier fait mieux sur la période parmi les joueurs actuels de Montpellier avec 28), Arnaud Nordin s’affirme de semaine en semaine comme le facteur X de l’attaque montpelliéraine. Sur le plan statistique, il réalise même jusqu’ici la meilleure saison de sa carrière en Ligue 1 : « Il est certain que, pour un attaquant, ça fait plaisir de pouvoir marquer un peu plus de buts, sourit-il. Je pense aussi que j’ai eu la chance, ici, de pouvoir jouer plus régulièrement et de me stabiliser dans le onze de départ. Avoir la possibilité d’enchaîner les matchs vous donne de la confiance et, de facto, vous permet aussi d’acquérir des statistiques plus intéressantes ».


Le paradoxe justement, c’est que, même si Arnaud a connu une blessure qui l’a empêchée de disputer 12 des 27 matchs de championnat cette saison (alors qu’il avait pris part à 36 des 38 rencontres de championnat lors du dernier exercice), il vit jusqu’ici la meilleure saison de sa carrière dans l’élite avec 6 buts et 2 passes décisives au compteur : « ce sont des stats qui font plaisir, avoue le n°7 montpelliérain. Maintenant, j’espère être encore plus décisif jusqu’à la fin de la saison, en marquant des buts ou en délivrant des passes décisives, mais, au-delà de ça, la priorité c’est de vite sauver le club et de lui permettre de rester en Ligue 1 la saison prochaine. C’est notre objectif commun et il doit primer sur le reste. Qui que ce soit qui nous permette de marquer des buts et de gagner des matchs, ça me va. Même si c’est Benjamin Lecomte qui marque depuis son poste de gardien, je serai le premier à lui sauter dessus (rire). »
Preuve de son influence Arnaud Nordin est le 2ème joueur le plus décisif depuis le mois de février en Ligue 1, avec 3 buts marqués, un taux d’expected goals à 0,94 et un différentiel de 2,06. Seul le Lyonnais Alexandre Lacazette (4 buts / 1,61 de XG et 2,39 de différentiel), fait mieux sur la période. « Ça fait plaisir mais ce n’est pas une fin en soi, tempère cependant l’attaquant montpelliérain. Je ne me mets pas de pression, en termes de statistiques individuelles. Il reste 7 matchs et il faut simplement que je joue mon jeu, en espérant continuer sur ma bonne lancée actuelle. Je le répète et je le répéterai à chaque fois, le plus important c’est de pouvoir vite sauver le club. »

SA BLESSURE

Une lancée qui a pourtant été interrompue durant de longues semaines, à la suite d’une blessure au mollet, d’une première reprise, puis d’une rechute. De quoi douter ? « Non. C’est vrai que j’ai connu un début de saison un peu compliqué avec les blessures mais je n’ai pas douté parce que je me dis toujours qu’il y a pire dans la vie et que j’ai la chance de vivre de ma passion », répond Arnaud. « Je ne me suis même pas posé ce genre de question. Il fallait vite passer à autre chose, rester fort mentalement et repartir dans un processus de guérison. Les blessures font partie des aléas de ce métier mais j’ai été bien entouré car nous avons un bon staff médical. Je pense qu’on a fait du bon boulot tous ensemble et ça m’a permis de revenir sur les terrains aujourd’hui. » Sa joie de vivre et de jouer ont en tout cas apporté un plus très nettement visible à ce MHSC version 2023-2024 : « Je suis très content de pouvoir à nouveau aider l’équipe. Rejouer me fait vraiment du bien, ajoute-t-il. Ça me faisait de la peine de voir l’équipe jouer et de ne pas être sur le terrain. J’ai vécu une période très compliquée mais ça fait partie d’une carrière. Maintenant, il faut passer à autre chose. J’espère simplement que ça ne m’arrivera plus. »

SA PROGRESSION

A ce jour, Arnaud Nordin a inscrit 14 buts en Ligue 1 en un peu moins de 2 saisons avec le MHSC, soit autant que sur ses 5 précédentes cumulées avec l’AS Saint-Etienne. Un chiffre qui montre que ce joueur de couloir virevoltant, longtemps considéré comme un grand espoir avec pour bémol son côté irrégulier, a enfin franchi un palier. Et lorsqu’on lui demande à quoi il attribue cette belle progression, Arnaud Nordin répond avec franchise : « Aujourd’hui, j’ai 25 ans et je pense d’abord que j’ai mûri », avoue-t-il. « Le club m’a aussi donné énormément de confiance, que ce soit le Président ou le coach ». L’attaquant montpelliérain tient d’ailleurs à appuyer sur l’importance de Michel Der Zakarian dans son évolution : « Dès qu’il est arrivé, le coach m’a beaucoup parlé et m’a mis en confiance… et, après, on a forcément envie de lui rendre cette confiance sur le terrain en aidant au maximum l’équipe, que ça soit en marquant des buts, en faisant des passes décisives ou même en défendant pour aider l’équipe. » A cela s’ajoute une évolution tactique. Droitier, il était le plus souvent aligné à gauche à Saint-Etienne. S’il reconnait que cela lui a permis de « travailler (son) pied gauche », le Parisien de naissance admet se sentir « plus à l’aise à droite. Cela dit, le coach peut me mettre où il veut, ça ne me dérange pas. J’ai juste envie de jouer et d’aider l’équipe au maximum. »
Autre évolution positive dans son jeu, la faculté d’Arnaud Nordin, jadis décisif par intermittence, être devenu plus régulier et plus précis. Pour preuve, l’ancien Stéphanois possède le 2ème ratio de tirs cadrés le plus élevé depuis février (83,3%) et fait partie du top 5 des joueurs qui convertissent le plus de frappes en buts (37,5%). Il a d’ailleurs marqué 3 buts sur ses 8 derniers tirs en Ligue 1* « On m’a souvent reproché ce manque de réalisme dans ma jeune carrière mais je n’ai pas arrêté de travailler devant la cage et je pense que ça a fini par payer, sourit-il. Cela dit, ça ne va pas m’empêcher de continuer à travailler devant la cage pour essayer de marquer dans toutes les positions possibles. »

UN INCROYABLE TIMING

S’il brille par sa capacité d’accélérer le jeu et ses dribbles chaloupés, Arnaud Nordin possède aussi une caractéristique assez improbable : avec 5 buts marqués de la tête, il est le 2ème joueur d’1.70m ou moins à avoir le plus marqué avec son ‘’coup de casque’’ parmi les joueurs actuels de Ligue 1. Seul le Monégasque Wissam Ben Yedder fait mieux dans ce domaine ave 15 buts inscrits. Si on élargit le spectre et que l’on tient compte de l’ensemble des buts inscrits, toutes parties du corps confondues, notre n°7 est même le 3ème meilleur buteur d’1.70m ou moins, avec 28 buts marqués depuis le début de sa carrière. Seul le Nantais et ancien Pailladin Florent Mollet avec 33 réalisations, et bien sur le Monégasque Wissam Ben Yedder (156), font mieux. Le preuve qu’il ne faut pas obligatoirement être grand pour marquer en Ligue 1. « Je pense que ce chiffre est un peu faussé parce que nous ne sommes pas nombreux à mesurer un 1,70m ou moins dans notre championnat, répond Arnaud dans un grand éclat de rire. Plus sérieusement, ces chiffres sont le résultat de beaucoup de travail. Ne pas être grand ne vous empêche pas d’avoir un bon jeu de tête. Antoine Griezmann en est le parfait exemple. Il a un jeu de tête incroyable. Quel que soit votre taille, le jeu de tête est quelque chose qui doit être travaillé, au même titre qu’un droitier va travailler son pied gauche ou un gaucher son pied droit. Je pense qu’il faut avoir une palette assez élargie pour pouvoir mettre l’équipe adverse en difficulté dans n’importe quelle situation. » Un atout qui vient peut-être aussi de son affection pour le basket : « C’est vrai que c’est un sport que j’apprécie. J’ai même essayé d’en faire quand j’étais petit, mais j’ai vite arrêté de grandir et c’était devenu compliqué de continuer », sourit-il.

LA SAISON DE L’équipe

Performant sur le terrain après une longue absence qui l’a obligé à suivre les matchs en tribunes, Arnaud Nordin possède donc un regard doublement intéressant sur la saison de son équipe, à la fois d’un point de vue intérieur et extérieur « C’est une saison assez compliquée, avec des hauts et des bas. Maintenant, nous sommes une équipe très solidaire, avec une très bonne ambiance et je pense que ça va nous aider à atteindre notre objectif, explique-t-il. On savait que ça allait être compliqué, mais de là à être dans cette situation-là aujourd’hui, peut-être pas. Cela dit, maintenant, nous y sommes et il faut se battre pour en sortir. »
Au moment d’en évoquer les causes, Arnaud Nordin les analyse de la façon suivante : « Il y a plein d’aléas. Les saisons sont longues. On a parfois manqué de chance. On a eu pas mal de blessés aussi…. Après, c’est compliqué de tout analyser parce que, d’une semaine à l’autre, c’est différent. Le football va très vite dans les 2 sens. Dès qu’on est dans une spirale un peu négative, parfois on broie du noir alors que ce n’est peut-être pas la bonne chose à faire. C’est à nous de changer la donne et on va tout donner pour ça. »
Un constat sans concession mais qui n’empêche pas le feu-follet pailladin de rester optimiste : « Il fallait vite se rendre compte de la situation et je pense qu’on l’a fait. Les victoires à Nice et au Havre la semaine passée ont fait beaucoup de bien. On le dit souvent en rigolant, mais ce genre de victoire dans la douleur, ce sont les plus belles parce que on a souffert tous ensemble, on a défendu comme des chiens et on a été récompensé. Je serais très content de refaire des matchs comme ça, de finir épuisé, mort à chaque fois, mais que, derrière, on arrache la victoire » Il poursuit : « Il faut vite sauver le club, le maintenir en Ligue 1 et nous donnons le maximum pour cela au quotidien, à tous les entraînements. A nous de mettre les ingrédients pour décrocher les points qui nous manquent le plus rapidement possible », exhorte-t-il. « J’y crois dur comme fer. On est ensemble, tous dans le même bateau. Le Président et le coach nous l’ont bien fait remarquer. En plus, franchement, quand je vois la qualité des joueurs que nous avons, je me dis qu’on doit se maintenir et on va y parvenir. » Un autre aspect rassure notre interlocuteur : « Même si la défaite contre le PSG lors de notre dernier match à domicile est difficile à analyser, j’arrive à en tirer du positif car, comme contre Strasbourg lors de notre précédent match à la maison, nous étions menés et avions réussi à revenir au score, ce qui n’est pas simple. Ça montre que notre équipe a du caractère. En plus, concernant le PSG, il ne faut pas oublier que nous avons fait face à la meilleure équipe du championnat et, notamment à un grand Kylian Mbappé. Remonter deux buts de retard face à cette équipe-là, même si nous avons perdu ensuite, ce n’est pas rien. Ça prouve qu’on n’a pas lâché et on ne va pas lâcher maintenant. »

LE CALENDRIER

Depuis le déplacement au Havre la semaine passée, le MHSC a entamé une série de confrontations directes face à des candidats pour le maintien. Suivent désormais la réception de Lorient ce dimanche, puis les visites à Clermont et Reims et la réception de Nantes fin avril. Quatre rencontres à quitte ou double qu’Arnaud Nordin tient à aborder de manière volontariste mais aussi calme et pragmatique : « C’est un équilibre. Il faudra avoir conscience de l’enjeu, c’est évident, il y aura une certaine pression mais il ne faudra pas s’en rajouter démesurément non plus, estime-t-il. En football, il y a aussi de la bonne pression et c’est celle-là que nous devrons aller chercher. Ce sont des matchs à 6 points comme on dit, chacun d’entre eux sera difficile mais, d’un autre côté, nous avons les cartes en main car, si on gagne ces matchs-là, le maintien sera acquis. »
Une lutte pour le maintien qu’Arnaud Nordin connait bien pour l’avoir vécue avec l’AS Saint-Etienne. Et si cela s’était terminé par une descente en Ligue 2, hors de question pour l’ancien Nancéien de revivre la même mésaventure cette année : « cette fin d’expérience malheureuse avec les Verts avait été très compliquée et personne n’aimerait la connaître et encore moins la revivre, d’autant que nous sommes plusieurs anciens Stéphanois, ici au MHSC », souligne Arnaud. « Cela dit, même si nous avions une bonne équipe à Saint-Étienne, je nous trouve meilleurs collectivement ici. Quand on voit des joueurs tels que Savanier, Lecomte et j’en passe, on ne peut pas se permettre de descendre. Ce n’est même pas quelque chose auquel je pense. Nous sommes prêts pour le combat. On va tout donner pour défendre ce club. Le MHSC, ses joueurs, son Président et son public méritent de rester en Ligue 1 et nous allons tout donner pour atteindre cet objectif ensemble, avec l’aide de nos supporters. »

LE MATCH DE DIMANCHE (15h) CONTRE LE FC LORIENT

Prochaine étape dès ce dimanche avec la venue du FC Lorient à La Mosson. « C’est une très bonne équipe, très solide qui revient bien ces dernières semaines avec notamment un point du nul récemment ramené de Monaco avec une égalisation dans le temps additionnel, se souvient Arnaud Nordin. Nos adversaires sont dans la même situation que nous et ne vont sans doute rien lâcher, mais nous aurons la chance d’évoluer à domicile, devant notre public et je pense que nos supporters vont nous pousser et nous aider dans notre quête de victoire. » Il ajoute : « La présence de notre public est un facteur super important pour moi. C’est notre 12e homme. Leur soutien nous galvanise, autant pour marquer des buts que pour ne pas en encaisser. J’espère vraiment qu’ils vont venir en masse pour ces derniers matchs parce qu’on aura aussi besoin d’eux. »
Et le MHSC aura aussi plus que jamais besoin d’un bon Arnaud Nordin….

*la majeure partie de ces statistiques ont été ‘‘arrêtées’’ au soir de la 27ème journée.

 

A lire également

12avr2024

Féminines

Venez soutenir les Féminines du MHSC pour leur dernier match à domicile de la saison. Attention ! si l'horaire est inhabituel (mercredi 24 avril à 18h30), ne ratez  pas cet ultime rendez-vous de la saison à la maison. réservez vos places
Lire la suite

15avr2024

Supporters

Revivez le match nul à Clermont Foot de ce dimanche après-midi.En inside du vestiaire du MHSC et des supporters pailladins, c'est sur MHSCTV ci-dessous. Merci pour votre soutien.
Lire la suite

Équipe pro

Le vendredi 26 avril à 21h, le MHSC recevra le FC Nantes dans une rencontre décisive ! à cette occasion procurez-vous vos places dès 5€ !La billetterie pour cette rencontre est ouvert. Toutes les infos sont ici !     Le
Lire la suite